COVID oblige :
Les épreuves en équipages ont été annulées.
Les épreuves de Windsurfers et de Wingfoils sont reportées aux 12 et 13 juin dans le cadre d’une édition spéciale du Grand Prix de l’Ecole Navale 2021.

Les origines du Grand Prix de l'École Navale
et du Championnat de France monotypes habitables

La Marine nationale et l’École navale sont depuis toujours intimement liées à l’univers de la voile. En effet, la voile constitue un pilier majeur de la formation maritime de l’École navale. La Marine nationale est partenaire de la course au large depuis de nombreuses années : chargée en particulier du sauvetage des personnes, elle peut être amenée à secourir des équipages en difficulté.

En 2001, l’École navale, souhaitant profiter de son plan d’eau exceptionnel, décide de créer, avec l’aide de partenaires privés, sa propre épreuve. Elle rassemble sur son site une flotte de voiliers monotypes et de sportboats en accord avec les valeurs d’équité et de nouvelles technologies soutenues par l’école. Très vite, le succès est au rendez-vous.

A l’issue de l’édition 2009, Jean-Pierre Champion, alors président de la Fédération Française de Voile, décide de confier l’organisation du Championnat de France Monotypes Habitables à l’École navale. À travers ce choix, la FFVoile marque son intérêt pour le GPEN et choisit d’afficher ses liens forts avec l’École navale et, à travers elle, la Marine nationale. Pari réussi !

Chaque année depuis plus de 20 ans, les concurrents sont de plus en plus nombreux et la compétition gagne en notoriété. L’épreuve qui, lors de sa première édition, réunissait 200 concurrents sur 60 bateaux, accueille désormais chaque année plus de 1000 équipiers répartis sur plus de 200 bateaux.

GPEN logos organisateurs : Marine nationale, Ecole navale, Fédération française de voile

Le mot des organisateurs

Amiral (2S) Philippe Coindreau
Président de l’association de soutien au Grand Prix de l’École navale

L’Amiral (2S) Philippe COINDREAU, Président de l’Association de soutien au Grand Prix de l’Ecole Navale.L’Amiral (2S) Philippe COINDREAU, Président de l’Association de soutien au Grand Prix de l’Ecole Navale.

Le Grand Prix de l’École Navale, né d’une formidable idée, a été porté par les commandants de l’Ecole navale successifs et par mes prédécesseurs au niveau où elle se trouve aujourd’hui : l’épreuve phare de la Marine nationale dans le domaine de la voile, une épreuve reconnue sur le circuit national et européen, une épreuve réalisée en partenariat avec la Fédération Française de Voile qui sert de support au Championnat de France de Voile Monotypes Habitables, une épreuve qui prône des valeurs d’égalité, d’esprit d’équipage et d’innovation.

J’ai l’honneur de présider l’association de soutien au Grand Prix de l’Ecole Navale qui organise, avec une équipe fidèle de bénévoles, ce Grand prix soutenu par l’Ecole navale et l’ensemble de la Marine nationale, en partenariat avec la Fédération Française de Voile et avec l’appui fidèle des élus et des centres nautiques de la pointe Finistère.

Se déroulant simultanément sur plusieurs sites, le Grand Prix de l’Ecole Navale est une des rares épreuves à proposer à la fois des dispositions sur l’eau permettant aux équipages de s’affronter à armes égales sur des supports différents et une organisation qui confère aux retrouvailles à terre un véritable esprit de convivialité et d’hospitalité.

Le Grand Prix de l’Ecole Navale n’est possible qu’avec l’aide de nos partenaires que je remercie chaleureusement et à qui je donne rendez-vous pour le prochain week-end de l’Ascension.

Henri Bacchini
Vice-Président de la FFVoile

Henri Bacchini vice-président de la FFV

En tant que marins, nous avons un regard commun sur la mer et nous travaillons sur la sécurité pour nos adhérents, le grand public et les plaisanciers. Par son organisation, sa capacité à rassembler tous les participants et son accueil, le Grand Prix est unique et salué par tous : il est une idée fantastique, une idée généreuse pour que les différents acteurs maritimes se retrouvent.

Alain DAOULAS
Commissaire nautique du GPEN

Alain DAOULAS Commissaire nautique GPEN

La monotypie en période de crise économique est une valeur sûre en Europe et dans le monde.

Le succès du Grand Prix est monté crescendo grâce aux volontés de la Marine nationale, de l’École navale , de la Fédération Française de Voile, mais aussi du monde associatif local et les clubs fédéraux. Le GPEN devenu en 2009 le Championnat de France de monotypes habitables, est une belle image du lien armées nation. Il porte dans ses valeurs l’équité et l’égalité des chances.

L’implication des partenaires institutionnels associés aux communes de la presqu’île de Crozon et du pays de Brest contribue grandement au développement de l’épreuve.